A propos.

Toute note attend son cadre[1].

Je suis « une pêcheuse de lune ».

Une glaneuse de mots et d’images. Je les cherche, ils me trouvent, tout est prétexte à écriture. Je me sens plasticienne dans mon rapport aux matériaux, anthropologue dans ma relation au temps.

J’aime écrire à partir du réel, comme un corpus initial où je trouve les réponses à mon scénario.

L’intime et la poésie de l’ordinaire sont au cœur de ma démarche ; Le corps, une boussole pour m’orienter et l’objet d’une recherche à la fois intérieure et artistique.

Entre, une vie de château à plusieurs – un vrai avec des tours – des compagnonnages de création, avec des danseurs ou des cinéastes (mise en scène, décors), des thérapeutes et des artisans aux pratiques ancestrales.


[1]   Papiers collés 1, Georges Perros